Description

Les Journées Paul Valéry 2019 – Programme Musée Sète. Vendredi 27, Samedi 28 et Dimanche 29 Septembre 2019. 9eme édition des Journées Paul Valéry à Sète. Une édition exceptionnelle qui a pour thème “Paul Valéry et les Peintres“. ENTREE LIBRE .

Musée Paul Valéry – Arts Culture Expositions, 148, Rue François Desnoyer, à Sète

Le Programme Complet

Les manifestations se déroulent à l’intérieur du Musée et dans ses jardins (repli à l’intérieur en cas de mauvais temps).

11:30 – Ouverture des Journées Paul Valéry PAR FRANÇOIS COMMEINHES, MAIRE DE SÈTE.
En présence des petits-enfants de Paul Valéry et de l’ensemble des invités.

15:00-16:00 – Conférence inaugurale “Valéry et les peintres” de MICHEL JARRETY (FRANCE).
Le regard de Valéry sur la peinture a connu une évolution qu’il est utile de retracer puisqu’il est passé de la fréquentation du Musée de Montpellier à la découverte de bien d’autres œuvres après son installation à Paris, et qu’il a surtout connu de nombreux peintres : Degas au premier chef, mais aussi Renoir ou Monet, d’autres encore.
Chose étrange, il n’a jamais écrit sur eux, mais préfacé des catalogues d’expositions sur Véronèse, Corot, Manet, Berthe Morisot, où il s’interroge bien souvent sur le discours à tenir en simple amateur : comment commenter la peinture si l’on ignore tout de sa technique et qu’on se refuse au discours abstrait de l’esthétique ?

16:30-17:30 – Poésie contemporaine. Lecture poétique musicale, précédée d’un regard du poète invité sur Paul Valéry.
Avec : PILAR GONZALEZ ESPAÑA (ESPAGNE), POÈTE
PATRICK VENDRIN, COMÉDIEN
OLIVIER-ROMAN GARCIA, GUITARE.

18:00-19:00 – Conférence. Les “digressions” de Valéry sur les peintres.
Avec BERNARD VOUILLOUX (FRANCE)
C’est dès l’Introduction à la méthode de Léonard de Vinci que Valéry inaugure la démarche qui sera la sienne jusqu’à la fin : ce n’est ni celle du philosophe, ni celle du critique d’art, ni celle de l’historien d’art ; il s’agit bien plutôt de remonter à chaque fois du peintre à la peinture et de comprendre celle-ci à travers tout ce qu’elle met en jeu, la perception du monde sensible et la maîtrise technique d’un art.
On s’attachera donc ici à isoler quelques-unes des propositions fondamentales qui soutiennent les textes de Valéry sur les peintres et à en suivre les modulations, les inflexions, les mutations.

21:00-22:15 – Lecture textes de Paul Valéry. Degas Danse Dessin
Avec : MICHEL ARBATZ, COMÉDIEN
OLIVIER-ROMAN GARCIA, GUITARE
Paul Valéry a souvent été sollicité pour écrire sur les peintres et la peinture.
Aux préfaces et autres textes brefs qu’il réunira en 1931 sous le titre Pièces sur l’art, s’ajoute un ouvrage singulier, portrait à la fois familier et pittoresque du peintre Edgar Degas, qu’il a régulièrement fréquenté entre 1896 et 1917, date de sa disparition : Degas Danse Dessin.

10:00-11:00 – Conférence. L’informe et l’inspiration. La place paradoxale de la grâce dans la peinture moderne selon Valéry.
THOMAS GOLSENNE (FRANCE)
Dans Degas Danse Dessin, Paul Valéry écrit à propos du peintre : « Ni la grâce ni la poésie apparente ne sont ses objets. » Ce n’est pas un reproche, le travail de Degas se déploie dans une autre direction, celle de la rigueur.
Pourtant, dès le titre même de son petit livre, Valéry souligne l’importance de la danse chez le peintre.
Or la danse définit, dans l’œuvre de Valéry, l’art le plus gracieux, l’idéal grec de l’art.
L’art moderne, représenté notamment par Degas, oblige Valéry à repenser les figures picturales de la grâce de la même façon que Mallarmé avait repensé la figure de la danseuse…

11:30-12:30 – Poésie contemporaine. Lecture poétique musicale, précédée d’un regard du poète invité sur Paul Valéry.
STRATIS PASCALIS (GRÈCE), POÈTE
PATRICK VENDRIN, COMÉDIEN
PASCAL DELALÉE, VIOLON

15:00-16:00 – Conférence. Portraits d’un grand artiste – de Léonard à Degas en passant par Corot.
TSUTOMU IMAI (JAPON)
Valéry a dessiné quelques portraits d’un grand artiste dont l’Introduction à la méthode de Léonard de Vinci en 1895, Autour de Corot en 1932 et Degas Danse Dessin en 1936.
Tous ces essais sont constitués autour d’une idée principale du « Grand Art » qui s’exprime souvent chez Valéry contre l’art moderne.
Afin de mettre en relief la portée de cette idée clef, nous analyserons l’hommage de Valéry à ces peintres privilégiés : de Léonard, héros artistique de l’imaginaire, à Degas, celui du réel que le poète fréquentait familièrement, en passant par Corot, « essentiellement poète ».

16:30-17:30 – Visite commentée du fonds Paul Valéry (acquisitions récentes).

18:00-19:00 – Table ronde. Lettres de Paul Valéry à sa fille Agathe.
MICHEL JARRETY
Et les enfants d’Agathe :
MARTINE BOIVIN-CHAMPEAUX
VINCENT ROUART

21:00 – Spectacle lecture. L’O Connexion présente Crépuscule de l’amour
Corona et Coronilla. Poèmes de Paul Valéry à Jean Voilier (Jeanne Loviton).
SPECTACLE LECTURE MIS EN MUSIQUE SUR UNE IDÉE ORIGINALE DE VALÉRIE ELOÏSE LABRO
ACCOMPAGNÉE PAR HUGO DORI, BASSE.
« Crépuscule de l’amour » est une lecture musicale tirée du recueil Corona & Coronilla, œuvre onirique, érotique, mystique et bucolique.
Écrits en secret de 1937 à 1945, les poèmes, qui arrivent assez tard dans l’œuvre de Valéry, ont été dédiés à sa jeune maîtresse Jeanne Loviton (Jean Voilier de son nom de plume) et n’ont été publiés qu’en 2008.
En une heure, le spectacle représente l’histoire de cette liaison charnelle et le quotidien de cette passion fatale, mais aussi la renaissance lyrique d’un géant de la poésie française.
« Crépuscule de l’amour » est un voyage-émotion, qui donne à voir l’embrasement charnel d’un homme de raison surpris par l’amour au soir de sa vie.

11:00-12:00 – Poésie contemporaine. Lecture poétique musicale, précédée d’un regard du poète invité sur Paul Valéry.
BRUNO DOUCEY (FRANCE), POÈTE
PASCAL DELALÉE, VIOLON

15:00-16:00 – Conférence. Le Langage de Léonard.
ANTONIETTA SANNA (ITALIE)
L’image de Léonard de Vinci comme génie universel et polymorphe, anticipateur, sinon fondateur, de la science moderne, s’est imposée en Europe à partir de la fin du XIXe siècle après la publication de ses manuscrits.
Paul Valéry fut parmi ceux qui se sont emparés très tôt de ces documents. Il le fit d’abord pour faire sur commande un article intitulé “Introduction à la méthode de Léonard de Vinci”(1895).
Il ne dressa pas un portrait, ni une biographie, mais un équivalent abstrait pour tenter d’analyser le fonctionnement de l’esprit créateur.
Il fit de Léonard une idole, un modèle et un thème. Un thème avec variations qui a nourri sa réflexion sur le langage.

16:30-17:30 – Conversation. Paul Valéry, amateur ou philosophe de l’art ?
RÉGIS DEBRAY (FRANCE)
JEAN-MARIE ROUART (FRANCE)
Du livre récent de Régis Debray émerge la figure nouvelle d’un Valéry, campé en penseur visionnaire, indocile et impertinent, loin de la figure compassée de l’écrivain aux goûts académiques.
Issu d’une famille qui a compté tant de peintres et de collectionneurs, Jean-Marie Rouart est un fin connaisseur du milieu intellectuel et artistique où a évolué Valéry.
La rencontre entre les deux écrivains, nourrie d’une connaissance intime de l’homme, de son milieu et de son œuvre, promet d’ouvrir des perspectives inattendues et captivantes

18:00-19:00 – Lecture. Lecture textes de Paul Valéry. Poèmes en vers et en prose.
PATRICK VENDRIN, COMÉDIEN PASCAL DELALÉE, VIOLON
Lecture de poèmes extraits des recueils et des Cahiers de Paul Valéry.

Les Intervenants :

Conférenciers, poètes et artistes.(Selon l’ordre chronologique des interventions).

MICHEL JARRETY (FRANCE).
Ancien élève de l’École normale supérieure (Ulm), Michel Jarrety est professeur de Littérature française à la Sorbonne.
Il a consacré à Paul Valéry de nombreux travaux, dont sa thèse, Valéry devant la littérature, rééditée en 2015 aux Éditions Hermann, et une biographie publiée en 2008 chez Fayard; il a également procuré en 2016, dans la collection « La Pochothèque » une édition de ses Œuvres en trois volumes.
En 2017, Michel Jarrety a édité avec Bertrand Marchal la Correspondance MallarméValéry (Fata Morgana/Musée Paul Valéry), les Lettres à Néère et Sur Nietzsche (Éd. La Coopérative).

PILAR GONZALEZ ESPAÑA (ESPAGNE), POÈTE.
Née en Espagne, Pilar Gonzalez España est poète, dramaturge et traductrice.
Diplômée en philologie hispanique, docteur en sinologie, elle est professeur de civilisation chinoise à l’Université autonome de Madrid, ville dans laquelle elle a fondé la Maison de la poésie et le Théâtre de la Porte étroite.
Elle publie en 1997 son premier recueil de poèmes, El Cielo y el Poder, pour lequel elle reçoit un prix du Ministère de la Culture espagnol.
Il sera notamment suivi de : Transmutaciones (Torremozas, Madrid, 2005), qui a obtenu le Prix international de poésie Carmen Conde, Retráctiles (Torremozas, Madrid, 2011), Cachée dans un tiroir (Al-Manar, Paris, 2015).
Sa poésie est traduite en français, en chinois et en arabe.

PATRICK VENDRIN, COMÉDIEN.
Il entame sa carrière artistique par la danse, puis bifurque vers le théâtre à travers des stages, des formations et des projets, passe par la marionnette, le théâtre d’ombres, le clown, les arts de la rue, les impros et les performances ou encore les lectures multidisciplinaires.
Durant de longs compagnonnages avec différentes compagnies (Collectif Iséion, Cie Danse-voltige / O. Farge, Champ de lire w/ J-L. Estany, théâtre de Clermont l’Hérault, BIP / M. Arbatz et Cie, Cie Faits divers), il travaille aussi avec CIA, l’Atalante, Théâtre de Mathieu, Carambole, Doublejeu, Festival Voix Vives de Sète, Estaubel et avec de nombreux musées et médiathèques.
Patrick Vendrin est aussi formateur à l’art de lire à voix haute, intervient dans de très nombreux projets artistiques en milieu scolaire et met aussi en scène des productions d’élèves et étudiants, notamment durant les dix ans d’existence de Poem express, création et exposition internationale de poèmesaffiches sous la direction de D. H. Papousek.

OLIVIER-ROMAN GARCIA, GUITARE.
Olivier Romain-Garcia est à la fois instrumentiste et compositeur.
Curieux de tous les genres de musique, jazz, électro, chanson française, flamenco ou encore world-music, il a collaboré avec des artistes venus d’horizons très divers.
À Montpellier, il enseigne la guitare au CFPM (Centre de Formation Professionnel de Musique) ainsi que la guitare, l’harmonie et l’arrangement au JAM.
Outre sa participation à un grand nombre de festivals et de tournées, Olivier-Roman Garcia compose pour la scène, notamment pour Le Cercle de craie caucasien de Bertolt Brecht avec la compagnie Adesso e sempre.

BERNARD VOUILLOUX (FRANCE).
Bernard Vouilloux, professeur de Littérature française à Sorbonne Université, travaille sur les rapports entre le verbal et le visuel, littérature et peinture, poétique et esthétique.
Il a publié une vingtaine d’ouvrages, dont Le Tableau vivant.
Phryné, l’orateur et le peintre (Flammarion, 2002, rééd. « Champs », 2015).

MICHEL ARBATZ, COMÉDIEN.
Né à Paris dans un milieu cosmopolite, il s’adonne très tôt à la musique, à la poésie et au théâtre.
À quatorze ans, il frappe à la porte d’André Breton, qui la lui ouvre.
Il s’engage très jeune comme « établi » dans l’après 68 aux chantiers navals de St Nazaire.
Son livre, Le Maître de l’oubli, en témoigne. Revenant à ses amours premières, chanteur et comédien, il se met en scène, et monte aussi des spectacles collectifs, faits d’un mélange inclassable de textes, de gestes et de musiques.
Il a réalisé neuf albums de ses chansons, quatre CD (consacrés à Desnos, Dubillard, Brassens et François Villon), a composé pour le théâtre (Armand Gatti) et le cinéma (Pavel Lounguine, etc…).
Il est le fondateur de la Brigade d’Interventions Poétiques à Montpellier, qui pratique oralement depuis plus de quinze ans dans l’espace public, et est l’auteur d’une dizaine de livres (essais, récits, théâtre, poésie) publiés pour la plupart au Temps qu’il fait.

THOMAS GOLSENNE (FRANCE).
Thomas Golsenne, docteur en histoire de l’art, a écrit sa thèse sur Carlo Crivelli et l’ornementalité au Quattrocento.
Il est ancien pensionnaire de l’Académie de France à Rome, ancien professeur aux Beaux-arts de Paris et à la Villa Arson à Nice.
Maître de conférences en histoire de l’art et culture visuelle modernes à l’Université de Lille.
Et il a notamment co-publié une traduction en français du De Pictura de Leon Battista Alberti (Paris, Seuil, 2004), co-dirigé La performance des images (Bruxelles, Éd. de l’Université de Bruxelles, 2010), a publié divers articles sur l’ornementalité à la Renaissance ou dans l’art contemporain, sur l’anthropologie des images, la technique dans l’art contemporain.
Il a organisé deux expositions, dont Bricologie. La souris et le perroquet (avec Burkard Blümlein et Sarah Tritz) sur les techniques des artistes contemporains (Centre National d’Art Contemporain de la Villa Arson, février-août 2015) et coordonné plusieurs colloques. Il a dernièrement publié Pascal Pinaud.
Serial Painter (Genève, 2014), Essais de bricologie (co-dirigé avec P. Ribault, 2016), Carlo Crivelli et le matérialisme mystique du Quattrocento (Rennes, 2017) et co-dirigé (avec P.-O. Dittmar, P.-A. Fabre et C. Perrée) Matérialiser les désirs. Techniques votives, 2018.

STRATIS PASCALIS (GRÈCE), POÈTE.
Poète, essayiste, romancier, traducteur et auteur de livres pour enfants, diplômé en Sciences Politiques de l’Université d’Athènes, il adapte en grec moderne des pièces du théâtre grec antique (Médée, Hippolyte, Oreste) et traduit de nombreux auteurs occidentaux, de Shakespeare à Claudel en passant par Racine, ainsi que certaines œuvres de Rimbaud et de Verlaine.
Il a publié plusieurs recueils poétiques tels qu’Anactoria, Une nuit d’Hermaphrodite, Cerisiers dans les ténèbres, En regardant des forêts, Garrigue urbaine, ainsi qu’un roman, L’Homme de l’autobus.
Sa poésie est imprégnée par l’île de Lesbos, l’une des plus belles îles grecques, vaste, mystérieuse, orientale, dont la riche végétation et la sensualité ombrée de mélancolie imprègne ses pages sans que son nom soit prononcé.

PASCAL DELALÉE, VIOLON.
Violoniste remarqué pour sa sonorité généreuse et sensible, Pascal Delalée a enregistré une vingtaine de disques avec diverses formations.
Comme soliste, avec le guitariste Juan Carmona, il a été accompagné par quelques-uns des plus grands orchestres symphoniques européens, dont les musiciens du Bolchoï.
Le disque Sinfonia Flamenca qui s’en est suivi a été nominé parmi les 5 meilleurs albums de flamenco aux Latin Grammy Awards en 2006.
Après avoir effectué plus de 1 400 concerts, Pascal Delalée participe actuellement comme performer à de nombreuses créations.

TSUTOMU IMAI (JAPON).
Tsutomu Imai est professeur à la Faculté des Lettres de l’Université du Tohoku (Sendai, Japon).
Il est également l’auteur de nombreux articles sur Paul Valéry et le traducteur en japonais de ses œuvres telles que Degas Danse Dessin, Eupalinos ou l’architecte ou encore Introduction à la méthode de Léonard de Vinci.

VALÉRIE ELOÏSE LABRO, COMÉDIENNE.
Comédienne depuis vingt-cinq ans au théâtre, à la télévision, au cinéma, Valérie Eloïse Labro a tourné pour François Ozon, Jean-Pierre Jeunet, Danièle Thompson, Francis Veber ou encore Claude Lelouch, et, au théâtre, elle a joué notamment avec Biyouna ainsi que Luis Rego.
Son autre talent d’auteurmélodiste-interprète et performeuse la propulse dans la musique. Avec son nom de scène « L.O », elle produit de 2001 à 2014 concerts et tournées, suivis de deux albums pop en solo.
En 2015-2016, elle crée un One Woman Show musical au Festival d’Avignon Off. Durant l’hiver 2018, elle s’installe entre Paris et l’Occitanie.
Pour la saison 2019-2020 elle prépare deux créations originales : l’une, comme comédienne, sur Paul Valéry intitulée « Crépuscule de l’amour », l’autre en tant que chanteuse pour la tournée « Essayer » sur le répertoire des plus belles chansons du parolier Philippe Labro.

HUGO DORI, AUTEUR, COMPOSITEUR, INTERPRÈTE ET MUSICIEN.
Depuis l’âge de onze ans, Ugo Dori joue de différents instruments, guitare, basse, mandoline et percussions.
En 1998, après la Lorraine, il s’installe en Île-de-France, où il crée le Riva Trio et le Corleone Band en Occitanie.
Invité récemment à Sète par l’association Dante Alighieri à la médiathèque avec son trio et au Comœdia pour l’hommage à Éric Clapton.

BRUNO DOUCEY (FRANCE), POÈTE.
Né en 1961 dans le Jura, Bruno Doucey est à la fois écrivain et éditeur.
Après avoir dirigé les éditions Seghers, il a fondé sa propre maison d’édition, vouée à la défense des poésies du monde et aux valeurs militantes qui l’animent.
Il est l’auteur de nombreuses anthologies de poésie, publiées aux éditions Gallimard, Seghers ou Bruno Doucey, de recueils tels que Poèmes au secret (Le Nouvel Athanor, 2006), La Neuvaine d’amour (Les Écrits des Forges, 2010) ou S’il existe un pays (Bruno Doucey 2013), ainsi que de quatre romans consacrés à des poètes assassinés.
Maître d’œuvre du Livre des déserts (Robert Laffont, coll. « Bouquins », 2006) et auteur de L’Aventurier du désert (Elytis, 2010), il a publié récemment Chants du métissage (anthologie de la collection Poés’idéal réalisée avec Pierre Kodel, éd. Bruno Doucey, 2015), Ceux qui se taisent (éd. Bruno Doucey, 2016), L’Emporte-voix (éd. La passe du vent, 2018).

ANTONIETTA SANNA (ITALIE).
Antonietta Sanna est professeure de Littérature française à l’Université de Pise.
Elle a conduit des recherches philologiques et littéraires sur le théâtre du XVIIe siècle et sur la littérature du XIXe et du XXe siècles.
Elle a publié de nombreux essais sur l’œuvre de Paul Valéry, en particulier Un certain théâtre.
Genèse d’un rêve valéryen (1997) ; Leonardo da Vinci. Interpretazioni e rifrazioni da Giambattista Venturi a Paul Valéry (2012) ; Paul Valéry traducteur de Léonard.
Lecture, interprétation, création (2019). Membre de l’Institut des Textes et Manuscrits Modernes, elle s’intéresse à la critique génétique et à la numérisation des sciences humaines.
Auteure de nombreuses études sur la genèse des textes, la traduction et le multilinguisme des écrivains, elle est aussi traductrice.

RÉGIS DEBRAY (FRANCE).
Ancien élève de l’École normale supérieure (Ulm), Régis Debray est philosophe et écrivain. Il compte parmi les plus éminents penseurs d’aujourd’hui et ses essais alimentent régulièrement le débat intellectuel.
Diffusées à la radio durant l’été 2018, ses chroniques sur Paul Valéry viennent d’être réunies sous le titre Un été avec Paul Valéry (Éditions des Équateurs).

JEAN-MARIE ROUART (FRANCE).
Jean-Marie Rouart est élu à l’Académie française depuis 1997. Auteur de nombreux romans et de plusieurs essais, il obtient le prix Renaudot en 1983 pour Avant-guerre, le prix de l’Essai de l’Académie française en 1985 pour Ils ont choisi la nuit, le prix Nouveau Cercle Interallié pour Bernis, le cardinal des plaisirs ainsi que les prix Combourg et du Guesclin pour Napoléon ou la Destinée.
En 1998, le prix Prince Pierre de Monaco vient couronner l’ensemble de son œuvre. Également journaliste, il a notamment dirigé Le Figaro littéraire entre 1986 et 2003.

Les Journées Paul Valéry 2019 – Programme Musée Sète

Organisation
Direction : Maïthé Vallès-Bled
Conservateur en chef du Patrimoine
Directrice du Musée Paul Valéry, Sète
Avec la collaboration de Stéphane Tarroux
Conservateur du Patrimoine au Musée Paul Valéry, Sète
Céline Attanasio
Régisseur au Musée Paul Valéry, Sète

Infos : http://museepaulvalery-sete.fr/

Nous utilisons des cookies pour améliorer votre expérience sur notre site. En naviguant sur ce site, vous acceptez notre utilisation des cookies.