Description

22 V’la Georges 2019-Festival-Sète-Cap Brassens. Du Mardi 22 au Mardi 29 Octobre 2019. L’association Cap Brassens organise la 6 ème édition de “22 V’la Georges”, une fête populaire célébrant son anniversaire de naissance.

Une fête qui se déroule chaque année dans le Quartier Révolution”, les rues Georges Brassens et  Révolution seront en fête. De sa maison natale à la Place de la République, retrouvez de nombreux artistes qui rendent hommage au poète et célèbre l’artiste.

Concertsanimationsperformancesexpositions, des “Apéros Brassens” dans les Bars du quartier sont au programme de cette semaine …

Événement totalement gratuit organisé par Cap Brassens ! 

Le Programme du Festival 22 V’la Georges 2019 :

Attention : ces dates, horaires ou lieux sont susceptibles d’être modifiés sans préavis.

18:30 – Inauguration du festival / Place de la République.

En musique et vernissage de l’exposition du concours d’affiche.


20:00 – Concerts avec Erwens, Malice’n Swing, Chakib, Pébrons Farcis / Sous le grand chapiteau, place de la République.

Et tous les jours, de 16h à 18h, les mini-concerts sur la petite scène du Village Brassens.
Et, à partir de mercredi, de 18h à 20h, il y a les Apéro’Brassens, avec de nombreux musiciens, prévus dans les trois bars du quartier :
le Carafon (37, rue Révolution – 04 67 51 15 28), l’Excelsior (24, rue de Montmorency – 04 67 74 67 73) et l’Alliance (34, rue Révolution – 04 67 43 84 20).

11:00 – Concert de Chakib / Espace G. Brassens, 67 bd Camille Blanc
12:00 – Repas musical avec brassenade (tielle, moules farcies, glaces, café zézettes), 15 €, réservation Office de tourisme ou 06 08 23 30 67 (avec ticket de loterie offert), Quartier Révolution, réservation obligatoire. (Plus d’infos : ICI)
15:00 – Concert avec Erwens / Médiathèque F. Mitterrand
16:00 – Scène ouverte musicale, Petit chapiteau. Animé par Ludo Serrano  / Place de la République
18:00 – Apéritif musical : – Pébrons Farcis “Le Carafon” – Clara Girones “Bar Excelsior” – Malice’n Swing “Bar de l’alliance”.
20:00 – Concerts : Fichus Calotins, Jennifer Haywood , Georges’Band, Amandoné / Place de la république sous le grand chapiteau.

11:00 – Concert avec “Happy Hot Quintet”, Gare de Sète / place André Cambon – Annulé
10:30/12:00 – Concert avec “Rien à jeter” / Espace G. Brassens, 67 bd Camille Blanc
15:00 – Concert avec “Trio MDR” / Médiathèque F. Mitterrand, bd Casanova
16:00 – Scène ouverte / petit chapiteau. Animé par Ludo Serrano.
18:00 – Apéritif musical, Concerts Apéros Brassens avec : Au Bois de mon Cœur + guests (Rolling Pouches) “Le Carafon” – Les Fichus Calotins “Bar Excelsior” – Josef Jimenez “Bar de l’alliance”.
20:00 – Place de la république sous le grand chapiteau : Jolie Môme, Soutiens-Georges, Gare aux Gorilles,  Bise à Madame, Chapiteau, place de la République

11:00 – Concert avec “Myosotis”, Espace G. Brassens, 67 bd Camille Blanc
15:00 – Atelier bal trad – Concert avec Olivier L’hôte, Médiathèque F. Mitterrand, bd Casanova
16:00 – Scène ouverte, petit chapiteau. Animé par Ludo Serrano.
18:00 – Inauguration du banc de José Capel, fondateur du festival, Place de la République.
18:00/20:00 – Concerts Apéros Brassens avec : Jolie Môme “Le Carafon” – Soutiens-Georges “Bar Excelsior” – Christian Brotons “Bar de l’alliance”.
20:00 – Place de la république sous le grand chapiteau : Bernard Nadel, Bras’Coeurs, Renée Garlène et Rodolphe Raffaelli, Olivier Lhôte / Chapiteau, place de la République.

10:00 – Concert aux halles / rue Gambetta – Les Halles de Sète.
11:00 – Concert avec “Renée Garlène” / Espace G. Brassens, 67 bd Camille Blanc
15:00 – Concert avec “Malice’n Swing” / Médiathèque F. Mitterrand
16:00 – Scène ouverte musicale / Petit chapiteau, place de la République. Animé par Ludo Serrano. 
18:00 – Apéritif musical, Concerts Apéros Brassens avec : Rien à Jeter “Le Carafon” – Martial Robillard “Bar Excelsior” – Bernard Nadel “Bar de l’alliance”.
20:00 – Concerts : Sous la moustache de Georges, Myosotis, Richard Parreau, Pornographes, Davy Kilembé / Place de la république sous le grand chapiteau.

08:00/12:00 – Puces Place de la République.

11:00 – Concert aux halles / rue Gambetta
14:00 – Concours de boules carrées / Place de la république
16:00 – Scène ouverte musicale. Animé par Ludo Serrano / Petit chapiteau, place de la République
18:00 – Apéritif musical, Concerts Apéros Brassens avec : Rolling Pouches + guests (Au bois de mon Cœur) “Le Carafon” – Josef Jimenez “Bar Excelsior” – En Quelque Sorte “Bar de l’alliance”.
20:00 – Concerts : Yves Batisse, Alcaz, Avallone trio / Place de la république sous le grand chapiteau.

16:00 – Scène ouverte, petit chapiteau. Animé par Ludo Serrano. 
18:00 – Apéritif musical –  Concerts Apéros Brassens avec : Martial Robillard “Le Carafon” – Alcaz “Bar Excelsior” – Jolie Môme “Bar de l’alliance”.
20:00 – Concerts : Rien à Jeter, Au Bois de mon coeur, Rolling Pouches / Place de la république sous le grand chapiteau.

14:00 – Procession de la sirène / Plage du Lazaret, Corniche de Neuburg.

Hommage à la plage du Lazaret
Départ en musique de la Procession de la Sirène réalisée par Jean-Louis Borg. Rendez-vous face au Lazaret côté Plage.
15:00/16:00 – Concerts : Martial Robillard / Cheval 2 Troie / Médiathèque Malraux, bd Mendès France.
18:00 – Apéritif musical –  Concerts Apéros Brassens avec : Trio MDR “bar le Carafon” – Amandoné “bar de l’Excelsior” – Clara Girones “bar de l’Alliance”.
20:00 – Concerts : 5 Brass+One, Bartleby, Pour l’Amour de Georges / Place de la république sous le grand chapiteau.

Retrouvez le Programme de l’édition 2018 : ICI

22 V’la Georges 2019-Festival-Sète-Cap Brassens

Plus d’infos : Facebook 22 vla Georges : ICI

Le site internet de l’association : https://www.capbrassens.com/

Retrouvez les différents Festivals de la Ville de Sète  : ICI

A propos de l’association Cap Brassens :

C’est une association loi 1901 son but est de maintenir vivante et présente l’œuvre de Georges Brassens. Elle est un maillon essentiel du tissus social un lien intergénérationnel autour de la fraternité et des racines sètoises. Nos actions sont multiples, nous organisons  :
– une chorale des chansons de Brassens dans des résidences seniors et des centres aérées ;
– des sorties festives, des repas, des concerts, dans tous les lieux de la ville qui s’ouvrent a elle, s’adressant à tous, jeunes ou anciens autour des bons mots de Georges et de sa franche camaraderie.

Les Artistes : 

Le Trio MDR, Michel, chant et harmonica, Didier, guitare et chant, Roland, guitare et chant, s’est constitué au lendemain du Festival “Brassens” de Saint-Gély-du-Fesc
de novembre 2017.
Son répertoire est composé de chansons de Brassens, mais aussi de Moustaki, Brel, Ferrat, Ferré et d’autres grands de la chanson française.
Il se produit dans les scènes ouvertes, les établissements scolaires, les maisons de retraite et au cours de manifestations diverses, dans des restaurants ou des caveaux viticoles.

En concert le jeudi 24 octobre de 15 à 16h à la Médiathèque F.-Mitterrand et le mardi 29 octobre pour l’apéro-concert au bar le Carafon.

Chakib Cadi Tazi s’est passionné pour la chanson à texte dès son arrivée en
France en 1992. Il a alors découvert des artistes tels que Brel, Ferré, Boby Lapointe, Renaud, Vian… mais surtout Brassens.

Depuis il évolue dans cet univers, en composant dans de nombreuses formations, tout en s’inspirant de chansonniers de tous bords et de toutes les époques.
Son interprétation de “la Mauvaise Réputation” sur les réseaux sociaux fait un carton.

En concert sur la scène du Grand Chapiteau le mardi 22 octobre à 22h, à l’Espace-Brassens le mercredi 23 à 11h.

Auteur-compositeur interprète, Erwens vous fera entrer dans son univers personnel, pas d’esbroufe, pas de tapage ni de demi-mesure, il ne sait pas faire !
Sur scène, armé de son sourire légendaire, il se donne, se partage, se démultiplie à coups de cœur de notes et de mots…

L’authenticité reste le maître mot de ses prestations et son public en redemande encore !
Programmé depuis pas mal d’années au Festival Georges Brassens de Vaison-la-Romaine, de Basdorf (près de Berlin), de Miscou (Canada) et de salles en salles depuis son premier passage en première partie de Liane Foly à l’Olympia en 1989, il n’a de cesse de continuer son chemin en dehors du show bizz avec pragmatisme et opiniâtreté.
Que ce soit sur de grandes scènes, palais des festivals à Cannes, Sporting Club de Monaco, Festival de Carcassonne et bien d’autres lieux mythiques ou moins médiatisés, il a depuis assuré pas mal de premières parties, Charlélie Couture, Nicolas Peyrac, Alice Dona, Allain Leprest, Yves Duteil, Georges Chelon, Didier Gustin, Mouloudji, Les innocents, Maurane etc.,

Sur la scène du Grand Chapiteau le mardi 22/ octobre à 20h et à la médiathèque François-Mitterand le mer 23 octobre à 15h.

De Brassens à Nougaro, de l’auroch au taureau, en passant par Trenet, Vian, Ferre, Alibert, Scotto…”
avec les Pébrons farcis.
Ce soir, Les “Pébrons farcis” se (re) reproduisent à la case, pour y exécuter, un pot-pourri de la chant song française.
Ce quatuor vents et cordes, au style teinté de jazz manouche, de scat provençal, de pompe méditerranéenne re-visitera librement, les” standards” de la chanson à texte, à trous, de gestes & à boire… autour de chorus enflammés.

Sur la scène du Grand Chapiteau le mardi 22 octobre à 23h.

Présente, Brassens Dance System
– Jennifer Haywood, Jazz-Woman, chanteuse d’inclination, de conviction et de combat, dotée d’une voix authentique chaude et grave.
– John SAS, DJ/Compositeur Savant-fou et tripatouilleur
de sonorités électroniques.
Ces deux-là se rencontrent aujourd’hui pour vous faire danser, chanter et célébrer ensemble une partie du répertoire de Georges Brassens à l’occasion de son anniversaire pour “22 V’là Georges”.

En concert sur la scène du Grand Chapiteau le mercredi 23 octobre à 20h30.

Ce duo exceptionnel de la région Sud-Ouest s’est créé fin 2016 à Bayonne. C’est la rencontre de deux musiciens professionnels, passionnés par l’œuvre de BRASSENS :
Stéphane Martens contrebassiste (également guitariste de jazz manouche depuis 20 ans) et David Bruccoleri chanteur, guitariste, dans des groupes alternatifs. Les Fichus Calotins interprètent les plus belles chansons du répertoire de Georges avec générosité et authenticité grâce à la superbe voix de David et au swing de Stéphane.
Un voyage musical inoubliable.

Sur la scène du Grand Chapiteau le mercredi 23 octobre à 20h, à la médiathèque samedi 26 octobre à 15 h et à l’apéro-concert au bar l’Excelsior le jeudi 24 octobre à 18h.

Malice n’Swing, un groupe autour du féminin chez Georges Brassens !!! Une femme, Brassens ? Non, certes ! Et… s’il avait été femme qu’aurait-il écrit ?

Depuis 4 ans Coralie Arguel, chanteuse dans plusieurs formations, (clowne, et comédienne) se joue des genres grammaticaux du poète et le réinvente au féminin pour le plaisir de la bascule imaginaire ! “Quand je pense à Fernande, je bande… “ça donne quoi au féminin ? “Une jolie fleur dans une peau de vache”, “Ne jetez pas la pierre à la femme adultère “
Ça donne quoi si on inverse le genre ? À voir !
Coralie entourée du fameux Quartet de jazz dont  Laurent Maraval au clavier, Serge Vaissiere à la guitare, Philippe Urbain à la batterie, Didier Resseguier à la basse, se fera un plaisir, de vous embarquer dans son monde tournementé humoristique et délicieux.

Mardi 22 octobre sur la scène du Grand Chapiteau et le 26 octobre à 15h la Médiathèque F.-Mitterand en simple duo accompagnée à la guitare par Daniel Zarb.

C’est au Pont-Levis à Sète, au bord de l’étang de Thau qu’est né le groupe “Amandoné”. Il est composé de 4 musiciens qui mêlent la guitare funk de Jean-Marc, la basse rock de Thierry, l’accordéon trad de Christophe et le cajon de Bruce pour revisiter le répertoire de Brassens dans une ambiance festive.

Le mercredi 23 octobre à 22h sur la scène du Grand Chapiteau et le mardi 29 octobre à 18h à l’apéroconcert au bar l’Excelsior.

Florentin Braquart, trompettiste sétois de 25 ans et Yves Richard, pianiste amateur de jazz de 69 ans, de Montpellier, ont créé fin 2017 un duo instrumental pour mettre en valeur la qualité de la musique de Brassens.
Yves avait créé un quintet Brassens instrumental à Paris avec le trompettiste de jazz Daniel Thorel. Florentin a été formé à l’école de musique de St-Jean-de-Vedas par Dominique Bougard et Michel Meyrueis ; il a fait partie de l’harmonie de Gignac et joue dans le Montbazar band.

Le mercredi 23 octobre à 22h sur la scène du Grand Chapiteau.

Groupe de papys branchés, amoureux de la langue française et de ses chanteurs (euses) à textes, Influencés par la culture musicale mondiale, de formations diverses, professionnels ou amateurs, ils vous font redécouvrir Georges Brassens.
Fidèles au maître de la poésie et des rimes, Jean-Louis Lambert au chant et à la guitare, Dudu Madedu aux percussions et bruitages, Georges Cabaret à la guitare solo, Guy Blanc dit Guet au saxo alto et Denis Benito à la mandoline bluegrass, vous invitent à un moment de partage et d’énergie.

A l’apéro-concert au bar le Carafon jeudi 24 octobre à 18h, Sur la scène du Grand Chapiteau le lundi 28 octobre à 22h.

“Une personnalité, un charisme, un moment à découvrir le temps d’un concert…
Jeune chanteuse d’aujourd’hui, elle partage avec le public ses chansons et celles de Georges Brassens…”

À l’apéro-concert le mercredi 23 octobre à 18h au bar l’Excelsior et le mardi 29 octobre au bar de l’Alliance

Jolie Môme c’est l’histoire d’une jeune femme à la voix chaude et éraillée racontant tour à tour la poésie de la vie ainsi que la dureté de la réalité, accompagnée de ses musiciens qui de leurs talentueuses mains viennent savamment embellir les mots.
Les textes sont poignants, écorchés, évoquent la souffrance du cœur, l’espoir, le désir d’aventures, la volonté de dévorer la vie, mais aussi la peine de l’âme, la tristesse du quotidien.
Les mélodies, sont travaillées, légère presque venues d’ailleurs. Un voyage que nous vous invitons à faire avec nous, pour un instant en osmose hors du temps…

En concert sur la scène du Grand Chapiteau le jeudi 24 octobre à 20h, à l’apéro-concert au Carafon de Manon le vendredi 25h à 18h et le lundi 28 octobre à 18h à l’apéro-concert au bar de l’Alliance.

Ces “quatre copains d’abord” qui viennent du monde médical (ils sont medecins gériatres) qui s’encanaillent en liberté et posent leurs propres mots sur les riches portées musicales de Monsieur Georges tout en restant dans l’esprit du bon bougre et avec un seul fil conducteur, celui de lui rendre hommage. Aucune autre prétention que celle de devenir, pour le petit plaisir, d’irrésistibles Soutiens Georges ajustant, à dessein et en tout bien tout bonheur, leurs mots de gamme sur sa poésie à six cordes.

Chansons guitares-voix, pour les amoureux de Brassens, à écouter à la veillée, sous le balconnet et à dégrafer dans l’intimité, en toute discrétion et toujours avec délicatesse.”

En concert sur la scène du Grand Chapiteau jeudi 24 octobre à 20h et à l’apéro-concert le vendredi 25 octobre au bar l’Excelsior à 18h.

“La Bise à Madame et son répertoire vous embarquent pour un voyage festif, une alchimie faite d’amitié, de musique, de l’Amérique Latine aux pays slaves, du midi aux chtimis, des rythmes entraînants de la fête aux rimes coquines de la séduction… en passant par quelques morceaux revisités du grand Georges“.

En concert sur la scène du Grand Chapiteau jeudi 24 octobre à 23h

 

C’est dans les brumes ardéchoises que ces trois gorilles se sont rencontrés et c’est lors de rencontres authentiques, dans ces villages délaissés par les vacanciers qu’ils ont rodé leur répertoire. Et quel répertoire : Aucune concession, que du BRASSENS, n’en déplaise à un autre ardéchois, moustachu célèbre…
Ce fameux trio vous repeint le répertoire du Georges Sétois de toutes les couleurs, en passant par le jazz et la bossa… Vous croyiez tout connaître de Brassens, mais ces trois zigotos, en bons aficionados du maître chanteur, vous étonneront.
Pas de copie conforme dans leur répertoire donc, mais une volonté affirmée
de souligner la qualité des textes, tout autant que la richesse musicale du grand Georges. Nos primates alternent gaillardement des reprises de “classiques”,
que tout un chacun peut fredonner, avec quelques perles moins entendues (Oiseaux de passage, Le cauchemar, le vin, Le roi boiteux, etc.).

En concert sur la scène du Grand Chapiteau le jeudi 24 octobre, à 22 heures.

Je vais avoir 60 ans et j’ai toujours chanté. J’ai toujours aimé ça, depuis tout petit. Et puis, j’ai appris à jouer de la guitare… Un jour, j’ai découvert l’univers des chansons poétiques pleines de verve et d’anticonformisme (comme il est écrit dans le Petit Larousse) de Georges Brassens et j’ai voulu les chanter. Alors, j’en ai appris une et je l’ai hantée, et une autre, et encore une autre…

Depuis, je ne cesse d’explorer le répertoire de ses chansons et j’en découvre toujours une nouvelle que j’ai envie de chanter.

Il y a quelques années, grâce à un ami guitariste, j’ai chanté pour la première fois dans un bar les chansons de Brassens… Si le public en veut, je les sors dare-dare, s’il n’en veut pas, je les remets dans ma guitare. Aujourd’hui, mon amour des chansons de Georges est toujours aussi fort, tout autant que mon envie de les chanter. Alors, je viens à Sète… pour les chanter.”

Apéro-concert le vendredi 25 octobre à 18h au bar de l’Alliance

J’ai Rendez-Vous Avec Vous
Féru de chansons française, spécialiste du répertoire de Georges Brassens, qu’il a su adapter avec brio à la guitare, Rodolphe Raffalli a trouvé une partenaire de choix en la personne de Renée Garlène. La justesse de la voix de la chanteuse s’impose tout au long de cet album avec la force de l’évidence, déployant un charme qui ne peut laisser insensible. Sur le plan musical, Rodolphe “pimente” cette nouvelle relecture (cette fois chantée) de Brassens de parfums “latins” (un autre de ses domaines de prédilection), en s’adjoignant le concours de Sébastien Gastine à la contrebasse, de Fabrice Tompson aux percussions, ainsi que de Téofilo Chantre (invité sur un titre). Un choix judicieux qui lui permet de broder ici en toute allégresse, au fil d’un dialogue
complice entre cordes pincées et cordes vocales. Une réussite.

Le vendredi 25 octobre à 20 heures sur la scène du Grand Chapiteau et le samedi 26 octobre à 11h à l’Espace Brassens.

BALSSENS = 100% de Brassens mais en Bal !
On connait Georges Brassens pour ses textes, moins pour sa musique. Elle est pourtant riche et variée, piochant dans le jazz comme dans les musiques traditionnelles françaises.
Le Balssens de Charles Gagneur & Olivier L’Hôte va gratter sous la surface des chansons de Brassens pour en révéler la danse. Mazurka, bourrées, gavottes, valses…, derrières les mots, la musique vibre et les jambes gambillent.
Alors…prends ta moustache et viens danser !

Le vendredi 25 octobre à 15h atelier bal trad (cours de danse) à la Médiathèque Francois Mitterrand et à 21h bal folk sur la scène du Grand Chapiteau

À l’âge de 12 ans, Bernard Nadel rencontre Georges Brassens au fond de l’impasse Florimont. Il garde en mémoire ce précieux moment.
Il ne cesse de chantonner le répertoire du poète qu’il admire et respecte. D’abord pour son entourage, puis ici et là en soirée, chez Djuri à Saint Germain, dans quelques vieilles caves parisiennes…
Puis un soir quelqu’un lui déclare : “Georges Brassens aurait été content de vous entendre le chanter”. C’était Michel Wyn qui, jeune réalisateur, l’avait bien connu lors du tournage du film “Porte des Lilas”.

Un autre soir, sur le pas de la porte d’un caveau, après avoir gratté ensemble quelques chansons, Paco IBANEZ lui dit : “Chante… Il faut que tu chantes !”.
En 2009 il rencontre Mario Poletti l’intime et grand ami de Brassens qui l’associe aux journées Georges Brassens au cours desquelles il se produira quatre années de suite. En octobre 2011, à l’occasion de la célébration des 30 ans de la disparition de Georges Brassens, il interprète dix chansons dans un disque que l’association ACE 15 produit pour célébrer cette date. La dixième chanson du disque est une mise en musique du poème de Ronsard : Lettre à Cassandre, que Bernard adapte sur l’air des Passantes, et en y ajoutant un quatrième couplet en hommage à Brassens… (“ainsi que Malherbe consolait Monsieur Du Perrier qui venait de perdre sa fille “ayant vécu ce que vivent les roses, l’espace d’un matin”, je trouvais élégant d’évoquer ainsi la disparition de notre poète qui nous quitta lui aussi après une vie trop courte”).
Le 3 novembre 2013, accompagné à la contrebasse par Pierre Maindive, il se produit Chez Walczak (“Le Bistrot” de Brassens). Le concert est enregistré en public par Lionel Risler (Sofreson- Paris). Il en sort un disque intitulé “Dans un coin de Paris…” (clin d’œil à Tonton Georges qui dans la chanson évoquait “un coin pourri”).
Le disque est composé de 20 chansons dont 13 reprises, 5 nouvelles musiques sur des poèmes de Villon, Hugo et Verlaine, une dont les paroles et musique sont de Bernard et 2 classiques de la chanson française (“La complainte de la butte” et “L’amour est passé près de vous”).

Sur la scène du Grand Chapiteau le vendredi 25 octobre à 22h, le samedi 26 octobre à 18H à l’apéroconcert au bar de l’Alliance et le lundi 28 octobre à 18H à l’apéro-concert au bar de l’Excelsior.

Apres 5 ans d’absence, Les Pornographes – fameux pour leurs reprises des chansons de Brassens lors de centaines de concerts – ont préparé un nouveau répertoire avec une nouvelle voix. Une fille pour chanter du Brassens ? Sacrilège ! Je vous entends d’ici… Justement : le sacrilège, le subversif et l’irrévérencieux, le “Pornographe du Phonographe” en avait fait son affaire, avec facétie et jubilation.
Alice – que l’on connaît pour ses ramages pour le projet Capsul – chante avec cœur et sensibilité aussi exquisément les textes grivois, les perles méconnues que les grands classiques du tonton Georges : Le Parapluie, L’Orage,Les Bancs publics et qui sait, quelques morceaux savamment choisis, que vous ne connaissiez encore pas.
Un spectacle pour tout âge, pour toutes les oreilles, pour tous ceux qui goûtent les mots jolis, les mélodies délicates et la simplicité de la musique comme on la faisait avant. Alice est accompagnée à la guitare par Greg Pittet et à la basse par Rafael Gunti, au plus près des versions originales.

En concert le samedi 26 octobre à 22h sur la scène du Grand Chapiteau.

“C’est mon grand frère, aujourd’hui décédé, qui m’a fait découvrir Georges Brassens.il m’avait offert une place à Bobino (au poulailler) alors que j’avais une quinzaine d’années.
Depuis ce jour, je n’ai jamais cessé de chanter Brassens en m’accompagnant à la guitare. J’ai connu des périodes folk, country, blues et jazz, mais toujours mon copain Georges est resté présent. Si je suis devenu auteur compositeur-interpréte, le “Gros” (c’est comme cela que ses amis l’appelaient) y est certainement pour beaucoup.”

Samedi 26 octobre à 18h à l’Apéro-concert au bar l’Excelsior, le lundi 28 octobre à 18h à l’Apéro-concert au bar le Carafon de Manon et le mardi 29 octobre à 15 h à la médiathèque A. Malraux.

Sous la Moustache de Georges est un groupe nantais créé en 2018 pour diffuser la musique de Brassens, et la partager en live. Dans un style assez proche de celui du Sétois, le groupe reprend ses grands classiques, mais s’attache aussi à faire découvrir des pépites plus méconnues de son répertoire.
Pour 22V’laGeorges, Sous la Moustache de Georges se produira en version solo (guitare-voix).

En concert samedi 26 octobre à 20h sur la scène du Grand Chapiteau.

La rencontre de trois musiciens admiratifs de l’œuvre de Georges Brassens, Patrick Otter à la guitare, Nicolas Thevenin à la contrebasse, Paul Vanderhaegen au piano et au chant forment le groupe Myosotis Trio.
Myosotis, c’est la fleur bleue qui plaisait tant à Brassens et qui en langage de fleur signifie : “ne m’oubliez pas !”
Il ne s’agit pas d’un énième groupe reprenant les fameuses chansons du poète setois…
Non, non, non ! Trois fois non !!!
À partir de textes orphelins de musiques laissées par Brassens, l’idée a été de leur trouver mélodies et harmonies sur-mesure, en respectant au mieux l’esprit musical du célèbre troubadour moustachu.
À présent, les trois compères sillonnent les routes en partageant avec un plaisir des plus communicatifs, ces œuvres originales. Malgré quelques concerts donnés
en Occitanie, la plupart de ces chansons demeurent inconnues du grand public.
C’est donc un répertoire inédit à découvrir que propose Myosotis Trio, un répertoire ou l’humour, la tendresse, la gravité et la légèreté sont de mise…

En concert le vendredi 25 octobre à 11h à l’Espace Brassens et samedi 26 octobre à 21h sur la scène du Grand Chapiteau.

Guitariste professionnel depuis 1980 après la création de son propre orchestre “Nuits Magiques”, et des galas aux côtés, notamment de Nicoletta, Fabienne Thibault, Dave, Zouc Machine.. , il participe à la création des “contes d’Hoffmann”, à l’Opéra de Lyon, version moderne/rock, et à de nombreux enregistrements de chanteurs/ musiques de pub/ musiques de téléfilms…
Auteur-compositeur, il écrit des chansons et des musiques pour de nombreux artistes et les chansons du conte musical “Les nuits enchantées de Margotine”. Également chanteur, il crée le spectacle “Auprès de son arbre”, où il interprète Georges Brassens et passe notamment au Festival de Charavines en 2010. Passionné de jazz, il travaille le banjo et joue dans plusieurs formations, dont le groupe de jazz New Orléans.
En 2014, création du projet 4B BatisseBrassensBigBand. Sur des arrangements de M Gilles Arcens, Yves Batisse interprète les chansons de Georges Brassens accompagné par le big Band de Nuits St Georges. En 2017, création de “Jazzogorille” et du spectacle” Brassens même pas mort”. Yves Batisse chante et joue du banjo, entourés des ses complices jazzmen, à nouveau sur des arrangements de M Gilles Arcens.

En concert le dimanche 27 octobre à 20h sur la scène du Grand Chapiteau.

 

Après plusieurs expériences en groupe, Davy KILEMBE démarre son projet chansons en 2000 sous la forme d’un trio. Ils enregistrent leurs premières maquettes “maison” sous le nom “KILEMBE”. Puis, le programmateur du Perpignan Jazz Festival “commande” en 2003 un spectacle solo qui se voulait “one shot” : il tourne dix ans avec. La souplesse du solo, et le fait d’avoir monté son home studio, ont permis à Davy de sortir quatre albums auto-produits, de participer à de nombreux Festivals (Nuits de Champagne, Musicales de Bastia, Festiv’ART, Haillan Chanté, Déferlantes d’Argelès, Jazzebre, Francofolies de La Rochelle, Semaine de la
Chanson française de Bamako, Mars en Chanson, Africajarc, Rallye Chantons Français…), de faire de “belles” premières parties (Francis Cabrel, Tété, Arthur H, Cali, Sanseverino, Tryo, Depalmas, Mathieu Boogaerts, Anis, Yannick Noah…) et d’obtenir de nombreux prix (Prix du Centre de la chanson, Talent France Bleu, Prix Charles Trenet, Prix du Public des Trois Baudets “Vive la reprise”…) Dans son parcours artistique, le fait de jouer seul a été essentiel. Les rencontres faites sur la route ont été enrichissantes et il a pu lier avec le public une relation de grande proximité.

Puis, musicalement il a eu besoin d’aller plus loin que le solo : la “rencontre musicale” avec le batteur Éric FLANDRIN a été déterminante. Ils ont posé les bases en quelques concerts en duo de mars à juillet 2012 (Festival de la Chanson de Café, Ida I Vuelta, El Médiator, Valras..). puis Guillaume BOUTHIE (Contrebasse) les a rejoints. 

En concert le samedi 26 octobre à 23h sur la scène du Grand Chapiteau

Après 9 années d’absence sur scène, Richard Parreau fera son grand retour seul avec sa guitare, pour nous interpréter les chansons du poète sétois.
Fidèle à l’esprit et à la lettre de Georges, il y a chez cet Héraultais une honnêteté du cœur, une tendresse de pensée, un immense respect pour le grand poète.
Richard a été très vite adopté par le secrétaire particulier de Brassens, Pierre Onténiente dit “Gibraltar”, reconnu de tous les amis de Brassens et a partagé depuis plus de 25 années, les plus belles scènes de l’Hexagone avec de grands artistes comme Maxime Leforestier ou Paco Ibanez.
Richard conjuguera intimité et simplicité dans son tour de chant avec des chansons plus ou moins connues, ainsi que des chansons à titres posthumes.

Sur la scène du Grand Chapiteau samedi 26 octobre à 21h.

Bartleby (Florent Lebel) est un auteur, compositeur, interprète né le 5 novembre 1988 à Paris. Il écrit ses premières chansons à l’adolescence, époque des premiers groupes et des premiers concerts. En 2008 il monte le groupe de chanson festive Yakaska’C avec lequel il vivra ses premières expériences de scènes significatives (La Boule Noire, Le Trabendo puis La Cigale à Paris).
Bartleby intègre le Studio des Variétés en 2013 où il reçoit une formation
musicale et scénique, un précieux bagage avec lequel il avance sur la voie de la professionnalisation. Il travaille également sa technique d’écriture aux côtés de Claude Lemesle, en participant aux ateliers qu’il dirige. À la même époque, il monte un duo de chansons MA CAILLE avec Sarah-Lane Roberts. De 2013 à 2016, ils auront enregistré un EP et donné plus de 180 concerts en France. Parallèlement, Bartleby co-écrit et compose pour le spectacle musical “Un Été 44” joué de novembre à juin (2017) au Comedia à Paris. En 2018 il s’installe à Montpellier et monte son projet solo qu’il compte défendre partout où l’occasion se présentera. En avril, il commence à jouer dans la région de Montpellier tout en préparant son premier album en autoproduction.

Sur la scène du Grand Chapiteau, le mardi 29 octobre à 21h.

Le duo “Rien à Jeter”, créé en 2018 propose un CABARETBRASSENS intitulé “Il était une fois de Georges… à Brassens” avec la belle voix très habitée de la chanteuse Esther Fauvel accompagnée par les contre-chants et la guitare de Dominique Hée, l’ensemble produisant une heureuse harmonie. Ce duo raconte en quelques mots et anecdotes la vie de Georges Brassens illustrée de nombreuses et belles chansons avec 50 années de passion pour Dominique Hée et l’interprétation instinctive de la voix d’Esther Fauvel. Il rend hommage à ce poète hors norme ainsi
qu’aux personnes de son entourage qui l’ont accompagné et soutenu. Ainsi la vie de Georges Brassens de son enfance à sa notoriété est évoquée en quelques mots et anecdotes et de nombreuses chansons. Le ressenti est de nature poétique mettant en valeur les textes et les mélodies avec parfois des accents jazz de blues et de gospel…Après une prestation remarquée lors de “Ballades Brassens” à Rennes en septembre 2018, les 6 concerts qui ont suivi dans le calvados ont fait salle comble et ont enthousiasmé les spectateurs.

En concert le lundi 28 octobre à 20h sur la scène du Grand Chapiteau.

Vent fripon” un concert de reprises de Georges Brassens à l’Alcazienne ! Au départ : Lui : Jean-Yves Lievaux : Un p’tit gars de Pantin au talent prometteur ! Très jeune, il est embauché par Monsieur Pathé Marconi, avec à la clé plusieurs 45 tours et une “Rose d’Or” à Antibes en 1973. Ensuite il passe chez Tréma et ce sera la grande aventure de LievauxTransfo un groupe qui aura une certaine notoriété sur les radios FM rock, mais surtout un “tube” : C’est PasDifficile (album Trans formances) reprise dans une pub !
La firme Tréma estenchantée. Et puis un jour Jean Yves débarque à Marseille et trouve enfin l’étoile du Sud…
Elle : Viviane (Vyvian) Cayol : Elle sait tout faire, chanter, écrire, bouger, percussions, guitare, théâtre, peinture… Élève au Conservatoire, comédienne chez Marcel Maréchal, elle participe a la formation de la Compagnie de Théâtre Musical “Les Pétroleuses” et propose a Jean-Yves, dès leur rencontre en 2002, sa chanson “La Vie Va”, riche d’allitérations en V, qui deviendra leur “Javanaise” a eux.

Ils vont unir leurs talents et leurs métiers pour présenter des concerts-spectacles pleins de mots tendres ou acérés, pleins de charme et d’adolescence retrouvés, pleins d’espoir en des lendemains que nous leur souhaitons radieux.

En concert le dimanche 27 octobre à 21h sur la scène du Grand Chapiteau et le lundi 28 octobre à 18h à l’apéro-concert à l’Excelsior.

Quand, un soir d’inspiration de l’automne 1965, Bob Dylan écrivit la fameuse chanson Like a rolling pouch’, il avait certainement eu la vision prémonitoire du parcours incroyable de ce groupe encore en devenir.
Formé presque 50 plus tard, de retour d’une “tournée internationale” entre Montagnac, Nizas et Saint-Gervais-sur-Mare, ils seront encore là cette année pour leur plus grand plaisir : jouer à 22 V’là Georges. Le père, François, et sa voix se cassant presque aussi souvent que les cordes de sa guitare. Le fils, Louis,
tombé dedans très tôt, polyinstrumentiste dans l’âme, qui mène tout ça à la baguette de sa batterie. Les Saints-Esprits, Sylvie, Felipe et Pat. Sylvie et son phrasé jazz qui nous calme et les deux autres, sous influence d’îles lointaines, l’Irlande et son accordéon diatonique virevoltant d’originalité pour l’un, la Martinique et sa
basse envoûtante pour l’autre. Le tout, une formule dynamique, du Brassens rythmé, pêchu, mais jamais trahi.
Rendez-vous aux bistrots du coin et sous le chapiteau…

Sur la scène du Grand Chapiteau le lundi 28 octobre à 21h et le jeudi 24 et le dimanche 27 octobre à l’apéro-concert au Carafon.

 

Nationalite : marseillaise.
Specialite : le grand Georges.
Nom : EQS (En Quelque Sorte…).
Prenoms : Patrice, Franck et Choase.
Signes particuliers : 2 guitares et une contre-bassine et 3 voix.

À l’apéro-concert dimanche 27 octobre à 18h au bar de l’Alliance.

Laurent se souvient de sa première rencontre avec Georges. C’était à l’âge de 8 ans. Il interrompt une partie de cowboys & indiens dans le jardin d’un
camarade de classe en prétextant un mal de ventre, afin de pouvoir s’allonger au salon et savourer les chansons de Brassens, qui tournaient alors en boucle sur le vieux pick-up familial.
Les années passent et Laurent se construit en tant que musicien. C’est en 2012 que les retrouvailles avec Georges Brassens se font. L’évidence est là, plus que des chansons, une vraie philosophie de vie, chanter Brassens fait du bien !”. Laurent décide de monter un répertoire de reprises, revisitant les chansons de manière personnelle en les adaptant sur des rythmes latinos. En 2017, David Arama, batteur/percussionniste grenoblois et ami de longue date, le rejoint dans cette aventure. Il enrichit la touche latino et le rythme grâce à son cajon. Le spectacle devient “Pour l’amour de Georges” et les deux amis se produisent en 2018 dans des festivals, des restaurants, des soirées privées jusqu’à des prestations plus improvisées comme devant les halles de Sète.  n retour aux sources.

En concert le mardi 29 octobre à 23h sur la scène du Grand Chapiteau.

Créé en 2016, le groupe “(BRASS+ONE”, fait référence à Brassens (BRASS 5), et au jazz des années 20-30. Le “+ One” est adopté suite à l’arrivée d’une sixième musicienne à la batterie. Tous les arrangements sont effectués par Gérard, trompettiste, chanteur et initiateur du groupe qui est composé de 3 musiciennes (clarinette, contrebasse et batterie), et de 3 musiciens (guitare, trompette-chant
et trombone). Un premier CD a été enregistré dans le studio MG-SON de Saint-André-de-Sangonis.

En concert le mardi 29 octobre à 20h sur la scène du Grand Chapiteau.

Brassens, l’Éternel estivant.
Sur scène, Michel au chant, guitare et ukulélé, Dorine Duchez à l’accordéon, accordina, chant, chœurs et cajon et Claude Delrieu (pour la forme trio) à la guitare électrique et à l’accordéon, se baladent avec virtuosité sur des rythmes tantôt swing, samba, valse, rock… transcendant cette ballade avec l’“Éternel estivant”. Ils partagent le plaisir des mots et des notes de l’univers poétique si personnel de Brassens et pourtant si universel.

En concert le dimanche 27 octobre à 21h sur la scène du Grand Chapiteau

Vidéo

Noël sur Ici7.fr

-25% sur les abonnements

Jours
Heures
Minutes
Secondes

Une offre magique

Nous utilisons des cookies pour améliorer votre expérience sur notre site. En naviguant sur ce site, vous acceptez notre utilisation des cookies.